Accueil > Multimédia > Essais de matériel > Le CANON EOS 1000D, pour de superbes photos en voyageant léger

Le CANON EOS 1000D, pour de superbes photos en voyageant léger

vendredi 6 mars 2009, par Bernard

Le CANON EOS 300D du CE vient de rendre l’âme après 5 ans de bons et loyaux services et il vient d’être remplacé par le nouvel EOS 1000D. Avant de le mettre à disposition pour le prêt au personnel, je l’ai essayé lors de mon voyage en Andalousie (pour voir les photos).

Après des erreurs liées au flash intégré qui ne veut pas sortir (il suffit de mettre un peu d’huile pour machine à coudre pour régler ce problème ou n’utiliser que les modes paysages, flash coupés ou expert), il s’est mis à faire des photos presque toutes noires : c’était tout simplement le miroir secondaire servant à l’autofocus qui ne voulait plus se planquer derrière le miroir principal lors de la photo.

Pour un appareil comme l’EOS 400D, le nombre de déclenchements moyen est de l’ordre de 50000. Avec mon EOS 40D qui est donné pour environ 100000 déclenchements, j’en ai déjà fait à peu près 10000 à moi tout seul la première année (je me suis un peu calmé depuis). Pour un appareil qui est prêté à des utilisateurs successifs, le nombre de déclenchements annuel est certainement plus élevé.

Nous n’avions pas de problème avec les appareils argentiques car chaque déclenchement consommait de la pellicule qui coûte cher. Avec le numérique et des cartes de haute capacité qui ne coûte presque plus rien, les mécaniques des appareils reflex sont mises à rude épreuve.

En partant de l’hypothèse minimale avec 20 utilisateurs par an qui fassent en moyenne 500 photos (réussies ou non), cela fait déjà 10000 déclenchements, soit 50000 en 5 ans. Mais je suis persuadé qu’il en a fait beaucoup plus.

Sur la balance, l’EOS 1000D avec le 18-55 IS est moitié moins lourd que mon EOS 40D avec le 17-85 IS. Avec lui, j’ai pu voyager moins chargé et j’ai réussi à faire des photos d’extérieurs et surtout d’intérieurs de très bonne qualité (si vous voulez juger par vous-même).

Il faut comparer l’EOS 1000D avec l’EOS 450D qui est le modèle juste au-dessus. Ce dernier a 2 Mégapixels de plus, mais 10 c’est largement suffisant (c’est ce qu’a l’EOS 40D). L’EOS 450D a en plus une mesure spot, un mode hautes lumières (que je n’ai pas encore essayé mais qui doit être utile quand, sur la même photo, il y a des zones ensoleillées et d’autres à l’ombre), un détecteur qui éteint l’écran quand on met l’œil dans le viseur (mais il suffit de poser le doigt sur le déclencheur pour qu’il s’éteigne, ce que l’on fait instinctivement) et peut-être d’autres choses que je n’ai plus à l’esprit (elles ne doivent pas être importantes). Sinon, l’EOS 1000D possède le système anti-poussière, le mode Live View et le processeur Digic III comme son aîné.

En conclusion, pour voyager, un EOS 1000D avec le zoom standard qui est stabilisé, c’est un moyen de faire de superbes photos pour un budget qui est devenu très raisonnable (de l’ordre de 430 €) et l’achat d’un appareil de catégorie supérieure ne se justifie que si vous en avez un autre usage (ou si vous souhaitez utiliser la mesure spot ou le mode hautes lumières de l’EOS 450 D).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?