Accueil > Multimédia > Evolution de la photo > Une prise de vue de qualité : l’appareil reflex

Une prise de vue de qualité : l’appareil reflex

jeudi 22 janvier 2004, par Bernard

Pour retrouver les qualités des appareils reflex argentiques, il suffit de conserver la partie prise de vues et remplacer le film par un capteur numérique. C’est ce que vient de faire CANON avec l’EOS 300D (voir le test) et NIKON avec le D70. Cette solution, qui est très intéressante coûte encore assez cher (compter 1400 € pour l’EOS 300D avec l’objectif standard et une carte 256 Mo).

Pour parfois moins de 300 €, vous pouvez actuellement acheter un reflex argentique avec un zoom standard. Puisque les modèles supérieurs ne sont plus concurrentiels, les nouveaux reflex argentiques offre beaucoup de possibilités :

- Tout d’abord, une visée reflex de qualité qui permet de voir la photo avant de la prendre. En extérieur, il est impossible d’utiliser les écrans des appareils numériques. C’est pour cela qu’il sont équipés d’un viseur optique (style appareil compact). Certains appareils numériques haut de gamme sont équipés de viseurs électroniques qui ne permettent pas d’apprécier aussi bien la netteté de la photo.
- Des automatismes de qualité  : exposition, mise au point, flash, motorisation...
- Une possibilité de prendre en main tous les paramètres de la prise de vue, en débrayant les automatismes
- Des objectifs interchangeables pour s’adapter au type de photo désirée
- La possibilité de connecter un flash externe avec un éclairage de meilleure qualité et la suppression des yeux rouges
- La projection de diapos sur un grand écran (plus d’un m²)
- ...

Les reflex numériques y ajoutent de nouvelles possibilités :

-  Visualisation immédiate de la photo prise (avec possibilité de grossissement de l’image). L’histogramme d’exposition permet de corriger immédiatement l’image en agissant sur les paramètres de la prise de vue.
-  Correction de la température de couleur lors d’une prise de vue en intérieur sans flash, alors que les pellicules ne sont équilibrées que pour la lumière du jour et le flash.
-  Modification de la sensibilité possible pour chacune des images, alors qu’un film doit être pris à sa sensibilité nominale (en cas de développement poussé, le film entier change de sensibilité).

Le reflex numérique devient la solution la plus intéressante. Toutefois, cette solution reste encore chère et il faut se méfier des coûts cachés. Par exemple, chez CANON, l’équivalent numérique de l’EOS 30 est l’EOS D10. Le boîtier nu vaut 1 800 € et accepte les mêmes optiques que les autres boîtiers EOS. Mais, puisque le capteur est plus petit, les focales changent. Le 28-105 devient l’équivalent d’un 45-170 (environ). Ca devient plus difficile de faire des photos de paysage. Pour cet appareil, il faut se procurer le 17-40 qui vaut 1 250 € et qui ne correspond qu’à un 27-64, contre 380 € pour le 28-105 (le 18-55 de l’EOS 300D ne peut pas s’installer sur les générations antérieures).

De plus, la définition de ces optiques prévues pour le 24x36 s’en retrouve diminuée. Pour éviter cela, 2 solutions :

- Utiliser des capteurs plein format. Les appareils existent et offrent jusqu’à 14 millions de pixels, mais ils coûtent autour de 8 000 €. Même si les prix baissent, le coût de fabrication de ces capteurs restera trop important (cf. ce test de l’EOS 1Ds par Chasseur d’Images).

- Développer une gamme optique spécifique aux reflex numériques. C’est ce que tente de faire Olympus avec sa nouvelle monture, avec des focales moitié et une résolution doublée par rapport aux optiques 24x36. Mais il va falloir du temps pour recalculer toutes les formules optiques ! Canon et Nikon ont des optiques spécifiques au numérique sur la même monture que l’argentique (cette voie est intéressante, car elle permet d’utiliser les téléobjectifs existants).


Un compromis : la numérisation de l’argentique

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?