Accueil > Multimédia > Essais de matériel > Essais de graveurs DVD de salon > Essai du graveur DVD de salon Philips DVDR-75

Essai du graveur DVD de salon Philips DVDR-75

dimanche 6 juin 2004, par Bernard

Achat personnel : prix promo chez Leclerc (revenu à 329 € début juin 2004)

Ce graveur possède une entrée DV pour relier un camescope numérique et peut numériser des signaux analogiques en RVB, Y/C ou vidéo composite. Avec un DVD+RW, il fonctionne exactement comme un magnétoscope.

Compatible avec tous les types de DVD en lecture, il ne peut graver que les DVD+RW et les DVD+R. Les DVD gravés sont en mode VR et peuvent être lus sur tous les lecteurs de salon : un lecteur Pionneer (leader de la norme DVD-R et DVD-RW) lit sans problèmes les DVD+R et DVD+RW en mode VR alors qu’un lecteur de salon Philips (leader de la norme DVD+R et DVD+RW) n’arrive pas à lire les DVD-R et DVD-RW en mode VR.

L’entrée DV est vu comme l’entrée CAM2 et ne permet pas de commander le camescope. Pour faire une copie de cassette DV sur un DVD, il suffit de lancer le graveur en enregistrement puis le camescope en lecture. Tant que le graveur ne reçoit pas de signal, il n’enregistre rien sur le DVD.

L’entrée RVB (de la deuxième Péritel) permet de numériser le signal de sortie d’un récepteur numérique pour le câble ou le satellite. L’entrée et la sortie Y/C permettent l’échange en bonne définition avec un magnétoscope SVHS. Son tuner intégré permet d’enregistrer directement sur DVD une émission de télévision. Il est possible de redéfinir les chapitres, de couper les titres, de les effacer, de les fusionner...

Les DVD+RW peuvent être lus directement sur un lecteur DVD. En revanche, les DVD+R doivent être finalisés pour pouvoir les lire sur un lecteur. Il n’est plus possible de les modifier ensuite.

Petit défaut : une pause de l’ordre d’une seconde a lieu entre la lecture de 2 titres consécutifs. Elle reste si on fusionne les 2 titres.

Les menus peuvent être modifiés simplement avec Nero Vision Express sur un ordinateur (équipé d’un graveur de DVD) sans avoir à recalculer tout le DVD.

Avec un camescope DV, l’heure de la prise de vue est enregistrée dans les sous-titres. Les désactiver pour ne pas la voir s’afficher.

Bilan personnel

Un appareil offrant ce qui est nécessaire à un vidéaste tout en étant simple d’emploi, à un prix intéressant. Bon achat.

Voir le test fait par Planète Numérique

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?